[MUST - 16/11/2022] Découvrez les trois derniers blogs publiés : Référentiel PSDM, SESAM-Vitale, SMS - Rendez-vous dans la rubrique Actualités | Blog

Une relation de choix entre les proches et les PSAD

25 08 2015 | Air, Blog Must, Home, Life

Le maintien à domicile des patients implique un réseau de santé de proximité mais également d’un proche « aidant ». Pendant longtemps, la pénibilité de cette fonction n’était pas entendue, pourtant les PSAD ont toujours eu à cœur d’être là, pour eux aussi.

La « proximologie » ou la reconnaissance d’un rôle pour le proche d’un patient malade

Pendant des décennies la place des proches et des familles que ce soit à l’hôpital ou à domicile n’était pas du tout considérée. Heures de visite impossibles, manque de communication entre les équipes soignantes et la famille du patient, absences d’informations… étaient monnaie courante.

Aujourd’hui la définition de l’aidant avec la volonté accrue de maintenir le patient handicapé ou en perte d’autonomie à domicile a pris un nouveau sens. Si les professionnels de santé tels que les PSAD sont les piliers de la santé de proximité, les proches aidants du malade en sont aussi les appuis. Ainsi, il était temps de prendre en compte la définition même de l’aidant et la pénibilité d’un rôle de dévotion allant parfois jusqu’à l’épuisement, l’isolement voire même une surmortalité…

L’Association Française des Aidants estime que 48 % des aidants sont atteints d’une maladie chronique, 29 % se sentent anxieux et stressés et 25 % déclarent ressentir une fatigue physique et morale.[1]

Il s’agit donc pour ces proches aidants en grande majorité retraités et eux-mêmes malades d’être entendus, reconnus et soutenus. Or, le soutien est rarement de mise car il est encore difficile de nos jours de faire reconnaitre le rôle indispensable d’un aidant aux côtés du malade. Toutefois les approches récentes dans le but de créer une médecine à domicile efficiente se joignent pour admettre que la « proximologie » est une des composantes essentielles du maintien à domicile.

 

Le prestataire de santé à domicile et sa relation avec la famille du patient : une affaire d’écoute et de partage

Le prestataire de santé à domicile, nous le savons, joue un rôle indispensable d’accompagnement du malade sous insulinothérapie, nutrition artificielle ou assistance respiratoire mais aussi auprès des patients handicapés. Bien plus qu’un simple « prestataire », il est le garant et l’éducateur indispensable à la bonne observance du traitement préconisé.

À l’évidence, l’observance et l’encadrement d’un traitement pour une pathologie lourde sont aussi l’affaire du proche aidant. Ne serait-ce que par l’aménagement du domicile, la mise en place d’un bon régime alimentaire ou le suivi des prescriptions. Le proche aidant est l’allié du PSAD.

Voilà pourquoi la Fédération des prestataires de santé à domicile est une des voix qui s’élèvent le plus souvent pour rappeler que l’aidant doit être considéré comme un membre à part entière du réseau de maintien à domicile.

En effet l’enjeu majeur d’une bonne relation entre le prestataire de maintien à domicile et le proche aidant sera de reconnaître le rôle de chacun face au malade, sans les confondre. Il s’agira aussi pour le PSAD au chevet du malade, de ne pas hésiter à inciter l’aidant à se tourner vers des réseaux associatifs afin de trouver une écoute personnalisée, du temps libre ou plus simplement, du repos.

Les maladies pathologiques étaient de plus en plus longues dans le temps, les aidants malgré toute leur affection, leur dévotion ou leur amour, peuvent finir par souffrir eux-mêmes d’un mal qu’ils n’oseront affirmer. « Cette inscription des maladies chroniques dans un temps long va avoir une incidence très importante sur le mode de vie des aidants, comme le travail, la participation à la vie sociale, familiale, amicale ou associative ».[2] Le prestataire de santé à domicile pourrait bien devenir alors leur principal soutien.

 

Title : L’importance du lien entre l’aidant et le prestataire de santé à domicile

Description : Le PSAD soigne le malade mais échange bien aussi souvent avec le proche aidant. La bonne relation entre l’aidant et le prestataire de maintien à domicile devient alors indispensable.

Keywords : prestataire santé à domicile, maintien à domicile, aidant et PSAD, Aidant et prestataire santé à domicile, proche aidant et PSAD, proximologie et PSAD, rôle du PSAD, rôle de l’aidant face à la maladie pathologique, rôle de l’aidant face au handicap, difficultés du proche aidant

[1] http://www.aidants.fr/component/content/article/3-nos-actions/201-la-sante-des-aidants

[2] SANTÉ À DOMICILE INFO – N°3 – NOVEMBRE 2014

CONTACTEZ-NOUS