[MUST - 27/04/2022] Découvrez le dernier blog publié : Gestion de stocks - Rendez-vous dans la rubrique Actualités | Blog

PSAD, partenaires pour un système de santé plus efficient

26 02 2016 | Air, Home, Life

Retour sur la Journée MUST du 29/01/2016 lors du congrès de pneumologie, le CPLF de Lille, et plus particulièrement sur l’intervention d’Annie Chicoye, Directeur Exécutif Institut Economie et Management de la Santé, ESSEC Business School. Découvrez dans cet article une synthèse et accédez, à la fin de l’article, à sa présentation détaillée.

Un marché en pleine croissance

must1L’activité croissante des prestataires de santé à domicile (PSAD) attire de plus en plus l’attention des pouvoirs publics, en raison de leur part croissante dans la consommation de soins et de biens médicaux – le secteur représente 69 % du titre 1 de la LPPR, facturé à 87 % à l’assurance maladie obligatoire et affiche une croissance comprise entre 4 % et 8 % par an selon les types de prestations. Mais c’est aussi parce qu’ils sont maintenant perçu comme des partenaires incontournables pour négocier le « virage ambulatoire » qui doit transformer la structure de notre offre de soins sur tout le territoire.

 

 

 

PSAD, partenaires incontournables dans la chaîne de soins

L’innovation  apportée par les dispositifs médicaux  et notamment le développement de la  télésurveillance sont des opportunités pour les PSAD  de contribuer ainsi à une meilleure efficience de la prise en charge des affections  chroniques comme le diabète ou les maladies respiratoires ; l’enjeu est de développer de nouveaux services tout en promouvant des rémunérations liées à la performance et de les rendre accessibles sur tout le territoire. Si les mesures de baisses tarifaires ébranlent le modèle économique des PSAD, leur place dans la chaîne de valeur des soins, mieux défendue et reconnue, est appelée à se renforcer et à se développer sur de nouveaux champs, comme la dialyse à domicile ou l’éducation des patients, grâce à des capacités accrues  d’organisation, d’industrialisation et de professionnalisation. In fine, c’est répondre aux aspirations des patients eux-mêmes à une prise en charge à domicile, de qualité et moins coûteuse pour la collectivité.

Plus d’informations ? Pour accéder à la présentation d’Annie Chicoye, cliquez ici

 

CONTACTEZ-NOUS