[MUST - 27/04/2022] Découvrez le dernier blog publié : Gestion de stocks - Rendez-vous dans la rubrique Actualités | Blog

Le télésuivi de l’apnée du sommeil par les prestataires de santé à domicile

25 08 2015 | Air, Blog Must

Si la téléobservance votée par le gouvernement puis abrogée en 2014 a fait de nombreux insatisfaits, le télésuivi semble être l’option plébiscitée tant par les patients souffrant d’apnée du sommeil que par les PSAD.

La satisfaction des patients sous PPC de leur télésuivi par les PSAD

ppcAlors que le débat sur le déremboursement des PPC ou appareil à pression continue faisait rage, un sondage commandé par la Fédération des prestataires de soin à domicile a été publié. Pris dans le tumulte d’une loi qui fut pour la première fois abrogée, les résultats de cette enquête n’ont peut-être pas eu l’audience qu’ils auraient dû avoir…

En effet, un communiqué de presse du 29 janvier 2014 publié par la Fédération des PSAD[1] annonçait des résultats très encourageants concernant l’opinion des patients sur le télésuivi des personnes apnéiques. Sur 1.012 patients interrogés par téléphone et équipés d’appareil à pression continue avec télésuivi, 92% se déclarent satisfaits (52% tout à fait et 40% plutôt satisfaits)[2]. Les patients apnéiques observent de plus que le télésuivi permet un dialogue facilité et plus concret avec son médecin généraliste comme avec son prestataire de santé à domicile.

Face à l’opinion de ces patients qui, d’une part acceptent majoritairement le télésuivi et, d’autre part, ne craignent pas le déremboursement en cas de mauvaises observances (à 88 %), les PSAD sont heureux.

 

 

La Fédération des prestataires de santé à domicile a déclaré par son communiqué de janvier 2014 : « C’est la démonstration que les médecins et leurs PSAD font ensemble un bon travail de suivi et d’accompagnement qui correspond à l’attente des patients ».[3]

 

La e-santé au service du télésuivi incitatif plutôt que punitif : un gage de qualité pour le patient comme pour le prestataire à domicile

Cette enquête menée démontre bien les raisons pour lesquelles la Fédération des PSAD mais aussi les associations comme la FFAAIR combattent l’idée de mesures prises sans consultation des intéressés.

Dans une lettre adressée à Marisol Touraine, la FFAAIR explique les motifs du recours déposé au Conseil d’État pour faire annuler la téléobservance des PPC : « Les malades apnéiques du sommeil, comme bien d’autres malades chroniques ne s’opposent nullement à la nécessité d’une bonne observance à leur traitement. Ils regrettent simplement, qu’au nom de cette recherche d’un bon suivi des patients, ils ont assisté à la mise en place d’une « télé-surveillance » dont la finalité principale est d’ordre comptable et financier […] ».[4]

Bien plus qu’un « flicage » comme la loi fut surnommée, il s’agit surtout d’aider les patients à adapter leur traitement à leur vie quotidienne, à les informer, les guider. Les prestataires de soin à domicile, dès le début du télésuivi, se sont servis de ce nouvel outil pour responsabiliser les patients face à leur traitement de PPC tout en les dirigeants vers une meilleure utilisation de leur appareil.

Ainsi bien plus qu’un contrôle, le télésuivi est un outil informatif de qualité pour le prestataire de santé à domicile comme pour son patient. Logiquement, cette relation de confiance et d’aide se dirige vers une meilleure observance générale de la PPC. Le télésuivi, un des nombreux outils de la e-santé, doit encourager le patient et non le punir, à l’évidence !

Lors d’une réunion en avril 2014 sur la télémédecine qui regroupait les acteurs majeurs de ce « feuilleton d’état » de la PPC Claude Rambaud, Présidente du Collectif interassociatif sur la santé (CISS), proposait de « revoir le dispositif, de s’interroger sur les raisons pour lesquelles les patients ne suivent pas leur traitement par PPC. Outre l’éducation thérapeutique, il faut aussi revenir aux bases comme la prévention. Il faut prendre le temps de leur expliquer les choses ».[5]

 

 

Title : Les insuffisants respiratoires sous télésuivi de PPC sont satisfaits

Description : L’importance de l’échange et de l’écoute dans l’observance du traitement des patients sous PPC avec leur prestataire de santé à domicile.

Keywords : apnée du sommeil, suivi apnée du sommeil, PSAD, assistance respiratoire apnée du sommeil, maitrise dépense santé apnée du sommeil, loi apnée du sommeil, concertation patient apnéique et professionnels assistance respiratoire, télésuivi apnée du sommeil, télésuivi PPC, télésurveillance apnée du sommeil, téléobservance apnée du sommeil, PPC et loi de télésurveillance, PPC et patient apnée du sommeil, PPC et professionnel assistance respiratoire

[1] http://b1a.r.mailjet.com/nl/xgx7/xpkol.html?a=6IeTpd&b=ea9bca82&c=xgx7&d=34878cbb&e=48c6b452&email=g.albert%40ljcom.net

[2] http://www.ticsante.com/Apnee-du-sommeil-92_-des-patients-satisfaits-du-telesuivi-de-l-observance-de-la-PPC-NS_1734.html#ixzz3elxywqCU

[3] http://b1a.r.mailjet.com/nl/xgx7/xpkol.html?a=6IeTpd&b=ea9bca82&c=xgx7&d=34878cbb&e=48c6b452&email=g.albert%40ljcom.net

[4] http://www.ffaair.org/assets/pdf/voix-des-air/VoixDesAir35.pdf

[5] http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/30/1873279-apnee-du-sommeil-teleobservance-ou-telesanction.html

CONTACTEZ-NOUS