[MUST - 27/04/2022] Découvrez le dernier blog publié : Gestion de stocks - Rendez-vous dans la rubrique Actualités | Blog

ARS 2.0, un aménagement de la e-santé

2 09 2016 | Air, Home, Life

Les technologies numériques ne cessent de se développer. Elles se perfectionnent à une vitesse fulgurante, au point que les professionnels du monde médical et les patients finissent par se sentir dépassés. Le docteur Sandrine Segovia‐Kueny, experte en Système d’Information, analyse avec justesse la nécessité de réorganiser la e-santé. Les Agences Régionales de Santé sont alors remises au goût du jour dans leur version 2.0.

Une santé de plus en plus performante

esanteAuparavant directrice générale adjointe de l’ARS Nord Pas‐de‐Calais et directrice adjointe du groupe MGEN, le docteur Sandrine Segovia‐Kueny affirme que la e‐santé est en train de se structurer par région dans l’objectif de permettre à tous les citoyens de se soigner efficacement et en toute simplicité. Les technologies numériques sont devenues indispensables dans l’univers médical et plus aucun médecin ne pourrait s’en passer. La santé d’il y a de cela quelques années est devenue connectée et les outils numériques ont permis de voir émerger de nombreuses expérimentations fructueuses, pour optimiser en permanence le bien-être de la société. Néanmoins, il convient de structurer la e-santé sur le territoire français afin de combler les inégalités et permettre à chacun de prendre soin de sa santé en toute quiétude.

Bien que dans la vie quotidienne, la plupart d’entre vous s’est familiarisé avec les services disponibles sur Internet ou téléchargeables sur les smartphones, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. L’ARS 2.0 a vu le jour pour faire intervenir de nouveaux acteurs capables de répondre aux enjeux actuels de la e-santé. Depuis l’accessibilité à des soins de qualité à la formation des professionnels de santé dans un contexte de désertification médicale, en passant par la sécurité sanitaire dans les établissements médicaux et la prévention générale, les défis sont nombreux. Des projets en e-santé ne sont pas parvenus à se concrétiser, faute de modèle économique pérenne. Une nouvelle politique devrait permettre de faire évoluer la situation en faveur d’une e-santé efficace et encore plus fiable. La gouvernance stratégique se trouvera bonifiée dans les années à venir, notamment grâce à la création de l’Agence des systèmes d’information partagés de santé pour les référentiels, mais aussi de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux pour l’accompagnement de la performance. D’autre part, la mise en place des Agences Régionales de Santé et la généralisation des groupements de coopération sanitaire devraient parvenir à optimiser le fonctionnement régional dans le secteur sanitaire et médico‐social. C’est également dans ce contexte qu’est apparue en 2011 la Délégation de la Stratégie des Systèmes d’Information de Santé au sein du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Des perspectives optimistes

 

Le monde médical met tout en œuvre pour faciliter la vie. Réduction des délais, accélération des remboursements, restreindre les distances, allègement des démarches, la santé est devenue un domaine ultra moderne. Bien que les services en ligne de e-santé ne remplacent pas les traitements et encore moins l’intervention du médecin, ils garantissent une meilleure prise en charge dans un cadre sécurisé. L’ensemble de votre dossier médical se transmet entre les professionnels de santé de manière électronique, ce qui rend le suivi médical plus simple et rapide. Non seulement vous gagnez du temps, car prendre soin de sa santé n’attend pas, mais en plus les diagnostics se font plus précis, tout comme la prescription. Afin que ce système ne faiblisse pas et prenne au contraire de l’ampleur pour que tout le monde puisse en bénéficier, les ARS placent désormais les questions numériques dans leurs programmes régionaux. Les déploiements territoriaux des systèmes d’information de santé sont coordonnés et les espaces numériques d’échanges entre médecins et établissements médicaux sont réorganisés par région. Il en est de même concernant le pilotage de programmes de télémédecine, ce qui permet à la pratique médicale de gagner en efficience. L’Espace Numérique Régional de Santé 2.0 va accueillir tout un bouquet de services intuitifs au bénéfice des usagers du système de santé. Cette transformation numérique des filières de soins devrait permettre à tous d’accéder aux parcours de santé dans leur version 2.0, d’autant plus que dans le foisonnement des projets portés par les Agences Régionales de Santé, des formations sont suivies régulièrement dans le but d’assurer la sécurité sanitaire au quotidien. Le programme régional de télémédecine de l’ARS d’Aquitaine a par exemple déployé des outils de télésurveillance, de téléthrombolyse et de téléélectro‐encéphalographie ou encore de télépsychiatrie et télédyalise. Depuis leur apparition en 2010, les ARS ont réussi à agir en faveur du bien-être des citoyens. Reconnues pour leur professionnalisme, elles ont toutes les cartes en main pour poursuivre des expérimentations subventionnées, et ainsi se mettre au service d’une pratique de la médecine toujours plus qualitative.

 

CONTACTEZ-NOUS